Les échecs à l’école élémentaire

Votre enfant est en classe de CP ? De CE1 ou CE2 ? De CM1 ou CM2 ? Pourquoi ne pas essayer un sport différent ?

 

Des enjeux mathématiques :

Lire et organiser des données

L’échiquier est un plateau avec des rangées et des colonnes. Une case peut être nommée par ses coordonnées. En match, l’enfant peut noter ses parties en désignant chaque coup par la case de départ et la case d’arrivée d’une pièce. La lecture et la construction de tableaux à double entrées sont ensuite grandement facilitées.

La démarche scientifique

Avec des milliards de possibilités dès les premiers coups joués, l’enfant doit constamment analyser ce qui se passe sur l’échiquier et prendre des décisions.

Il doit :

se poser des questions : « Quel sera mon prochain coup, que veut faire l’adversaire ? »

formuler une hypothèse : « Je pense qu’il va jouer sa tour. Le meilleur coup que je peux jouer doit être mon fou. »

expérimenter : « C’est décidé, je joue mon fou en B2. »

analyser : « Je n’avais pas pensé à sa dame, du coup il me prend mon cavalier et au tour prochain, il pourra me mettre échec ! »

conclure : « Mon choix n’était pas le bon, la prochaine fois je ferai attention aux autres pièces. »

L’abstraction

Il est interdit de toucher une pièce et de la déplacer pour voir si un coup est bon ou non. L’enfant doit visualiser son ou ses coups à l’avance sans support visuel. Il doit faire cette recherche entièrement mentalement, il doit apprendre à anticiper sans manipulation.

Championnat scolaire par équipe

Des enjeux de français :

Le langage

L’enfant utilise du vocabulaire spécifique (rangée, colonne, clouage…). Cela lui permet, en entraînement ou en analyse de parties, de pouvoir argumenter. Lorsqu’il explique un coup, il faut qu’il apprenne à justifier pourquoi il pense que celui-ci est le bon. Un dialogue s’installe où chacun doit exposer son point vue.

 

Des enjeux personnels :

Les échecs améliorent la concentration, l’autonomie et la prise d’initiative. De plus, le respect des règles, le respect de l’adversaire et de l’arbitre est fondamental.

Enfin, il y a une stricte égalité entre filles et garçons dans un sport qui peut être pratiqué individuellement et en équipe.

Championnat scolaire par équipe

Stéphane Bourdet

3 réflexions au sujet de « Les échecs à l’école élémentaire »

  • 10 septembre 2018 à 8 h 45 min
    Permalink

    Super article, Stéphane !

    Répondre
  • 11 septembre 2018 à 10 h 59 min
    Permalink

    Excellent article, félicitations! Il faut espérer que beaucoup de gens le liront.

    Répondre
  • 12 septembre 2018 à 11 h 36 min
    Permalink

    Merci, en espérant que cet article montre bien l’intérêt de faire des échecs pour les enfants… et les plus grands !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *